La valeur n’attend pas le nombre des années...

Le trône de Fer

mercredi 15 février 2012, par Lixou, Silence

Introduction : Tout d’abord, autant vous prévenir : les lecteurs du Trône de Fer rentrent rapidement dans une secte, celle des admirateurs de George Martin, secte aux dévises étranges (« Winter is Coming ! » « Ours is the Fury… »), dont les membres se réunissent régulièrement pour parler des prochains tomes et élaborer des théories sur la suite de la série (car Mr. Martin prenant son temps pour écrire, nous pouvons à loisir imaginer les évènements futurs) Ce n’est donc pas un article forcément objectif que nous allons vous livrer…

Présentation de la série, univers, etc… : Qu’est ce que le trône de Fer  ? En premier, l’œuvre d’un géant de la littérature américaine, ancien scénariste à Hollywood, George Martin. L’édition américaine comporte 5 volumes, qui ont été partagés en 12 tomes en France (le volume 5 n’étant toujours pas traduit), parus aux éditions Pygmalion (grand volumes, 12 tomes), J’ai Lu (Poche, 12 tomes), et J’ai Lu Intégraux (4 tomes). En second, c’est une série télévisée d’HBO (Rome, les Borgia), qui a obtenu un succès phénomènal Outre-Atlantique, dépassant même Broadwalk Empire. Nous reviendrons sur cette série dans un autre article.

L’histoire : Il serait dur de résumer le Trône de Fer… Les intrigues sont multiples, complexes, s’entremêlent et se croisent, parmi les multiples personnages… C’est une œuvre tentaculaire, fondatrice du genre, dont on ne peut donner qu’un petit aperçu.

Le royaume des sept couronnes est sur le point de connaître son plus terrible hiver : par-delà le mur qui garde sa frontière nord, une armée de ténèbres se lève, menaçant de tout détruire sur son passage. Mais il en faut plus pour refroidir les ardeurs des rois, des reines, des chevaliers et des renégats qui se disputent le trône de fer, tous les coups sont permis, et seuls les plus forts, ou les plus retors s’en sortiront indemnes...

Critiques De Lixou : Je vais tenter de faire court et le plus objectif possible, mais cela sera dur ! C’est pour cela que je divise ma critique en plusieurs catégories.

Le monde : Vu de loin, le monde médiéval du Trône de Fer ne semble pas très original. Néanmoins, il m’a enthousiasmé par sa complexité et sa profondeur. Une chronologie détaillée, des dizaines de personnages historiques qui ont tous leur influence, des symboles qui pour les fans vont vite devenir cultes (la devise de la maison Stark, par exemple : Winter Is Coming). Tout ça contribue à construire un monde profondément originale. Néanmoins, cette complexité peut s’avérer déroutante pour la lecture, en perdant le lecteur. Si vous avez de la mémoire, vous pouvez le lire sans être gêné, mais sinon, faites des fiches…

Intrigues et Personnages : On arrive là à ce qui est LE point fort du livre, ces intrigues multiples et complexes, et ces personnages. L’intrigue principale (à qui adviendra le trône de fer ?) devient rapidement secondaire face au jeux des alliances, aux mariages arrangés, aux enquêtes... Bref, des dizaines d’histoires différentes qui s’entremêlent et se croisent, pour mon plus grand bonheur ! Cependant, cela peut gêner le lecteur qui attend du livre une ligne claire et nette : on peut parfois avoir l’impression qu’il ne se passe rien d’important. Enfin, les personnages sont un vrais plaisir à découvrir. Même les plus secondaires ont un caractère bien définis, fait de qualités (qui sont souvent des faiblesses : l’héroïsme n’est pas récompensé dans le trône de fer !), et surtout de défauts. Manipulateurs, fourbes, profiteurs, courageux, droits, menteurs, sarcastiques, aux répliques frappantes... Dans leurs diversités, les personnages du Trône de Fer se complètent, et il est dur d’en avoir un préféré tant ils sont attachants.

Système de narration et écriture : On en arrive au point épineux (du moins pour moi.) Le système de narration est fait par personnage point de vue. Si cela permet d’avoir différentes vues sur les évènements et ainsi éviter le manichéisme, c’est parfois très frustrant de devoir abandonner un personnage apprécié pour un autre moins aimé. Enfin le style d’écriture de l’édition française est moyen-âgeux, employant des tournures de phrases et des expressions alambiquées. On aime ou on déteste, pour ma part j’adore, mais certaines personnes n’accrocheront pas.

En bref : Un univers foisonnant, des personnages attachants, des intrigues complexes, une écriture à l’ancienne, autant de choses qui forment un livre passionnant pour lecteurs avertis !

Note : 9/10

Critique de Silence : J’ai peur de répéter certains éléments déjà abordés par Lixou, mais je ne peux pas laisser passer l’occasion de louer Le trône de fer, saga à laquelle je voue une admiration totale.

Il n’est, bien sur, pas nécessaire de revenir sur la qualité de l’histoire et du récit, sur sa profondeur, sa capacité à happer le lecteur et à l’immerger totalement dans ce monde. Pour ma part, si je devais décrire brièvement le trône de fer, je dirais qu’il s’agit d’une excellente série de fantasy, mélangeant habilement un monde dans lequel la magie revient après quelques générations d’absence, et une ambiance médiévale, parfois extrêmement dure.

La trahison, la perfidie et les guerres rythment la vie dans les Sept Royaumes. Mais il y est aussi question d’honneur, de loyauté, de temps anciens, de créatures oubliées et de l’Hiver...

" Quand on joue au jeu des trônes, on gagne ou on meurt ", il n’y a pas d’autre alternative. Dans cette saga, les intrigues sont multiples, menées avec brio. L’honneur et le devoir sont confrontés aux manigances et manipulations, à l’amour, à la jalousie et la convoitise, les luttes pour le pouvoir... et combien d’autres encore.

Au travers des emblèmes et des alliances, des Seigneurs du Nord et du Sud, des guerres du passé ou à venir, des anciennes allégeances et des nouvelles, le jeu des trônes continue...

Un cycle dur, brutal, mais réaliste, attachant. Une fois entré dans ce monde si particulier, on n’en ressort pas indemne. Certains personnages nous auront touchés, d’autres répugné, mais aucun ne nous laisse indifférents.

Et pour conclure, je ne pourrais finir que par : Winter is Coming...

Note : 9/10

2 Messages de forum

  • Harry
    Le 6 novembre 2014 à 11:21
    par Harry

    Tout ce que vous proposez s’avère vrai.

    renseignement sur une entreprise cree une entreprise creation sarl etapes plan d une entreprise

    assedic creation entreprise tribunal de commerce paris entreprise du nord conseiller création d entreprise entreprise d ouvrir son entreprise statut eurl comment créer un entreprise entreprise pas de calais projet auto entrepreneur are et creation entreprise ouvrir une societe site officiel autoentrepreneur
  • Le trône de Fer
    Le 7 septembre 2015 à 12:25
    par cc35309ie

    Experiencing Center USA sorgt & lt ; an important href=&quot ; Gehör aids&lt ; / a&gt ; at erschwingliche Preise. ?Needs, um zu sein, Dienstversorger kann also Marke Ihre seiende Gastgeber Aufgabe less difficult. ?Geschnürt through exquisiter weißer Sand shores louis vuitton neverfull kitzbühel, Sie können vorwärts sehen in an unvergeßliche Reise if Sie passieren to schon zu Phuket neigend getaways. ?


Un message, un commentaire ?
  • (Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.)

Qui êtes-vous ? (optionnel)
  • [Se connecter]